Préambule



Imaginerie : n.f, néologisme né d'un amalgame entre les mots "imaginaire", "imagerie" et "confiserie". En d'autres termes, l'Imaginerie est une sorte de miscellanées de songes et d'influences, de fragments du quotidien, de passion ; une usine à imagination qui confectionne des images issues de ma fantaisie personnelle.

***

Le journal d'une jeune femme


               Je m'appelle Nina, j'ai 19 ans, étudiante à la Sorbonne, je vis seule à Paris et comme beaucoup d'autres filles de mon âge, je vis une période difficile, coincée entre deux âge : l'adolescence et l'âge adulte. Lorsque je pense à l'avenir, je deviens myope, le tout ponctué par un trouble de l'humeur instable. J'ai le mal de notre époque, et je ne sais pas si ça se soigne. Alors j'ai décidé de rédiger ce journal afin d'y voir plus clair dans ce flou artistique qu'est la Vie. Extérioriser. Mettre de mots sur ce mal de vivre. Ma démarche de blog-journal-biographico-psychothérapeutique n'est pas uniquement dans un but égocentrique (pas uniquement). Je suis persuadée que les petits problèmes que je pense être personnels sont en réalité universels, où du moins répandus chez la gente féminine. "Je est un autre" disait Rimbaud. 
J'espère bien, par le biais de ce travail d'écriture, expliciter et mieux envisager les enjeux liés au fait de devenir Femme dans le contexte contemporain. J'imagine que toutes les filles de mon âge font toutes face à ce même obstacle, mais comme je doute qu'il existe une règle universelle, un mode d'emplois du "devenir femme", je dois tenter de comprendre afin de construire sur de bonnes bases la Nina que je serai le reste de ma vie. Tacher de concilier celle que j'étais avec celle(s) que je suis actuellement, et celles que j'aimerai être. Passer avec philosophie et optimisme le cap de l'âge pré-adulte. 


Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de moi-même ?

           Depuis quelques temps, m'est venue en tête une question qui s'est définitivement incrustée et qui me répète sans cesse "Hé, Nina, il est temps de faire quelque chose de tes dix doigts, de ta tête et de cette chose folle qui flotte dedans, plus connue sous le nom "Imagination". Alors pour calmer cette voix oppressante, il a fallu que je trouve malgré moi une réponse apaisante. "- Bâ… je ne sais pas trop, je ne sais pas faire grand chose à part inventer des chose", "- Mais encore ?", "- Bah rien… c'est la seule chose que je sache à peu près bien faire. C'est tout…", "- Bon bah alors, dans ce cas, la question ne se pose même plus. Tu n'a plus qu'à faire la seule chose que tu saches faire. Point barre." Alors depuis, j'invente. Tout et n'importe quoi. Et voilà le résultat. 
              Je crois que je me considère avant tout comme "Imagineuse". C'est encore ce que je fais le mieux. Alors j'imagine, toutes sortes de trucs, je vois, j'invente, je rêve. Je fais au quotidien ce qui me plait le plus au monde : rêver ! Le rêve ! C'est pour cela que je me vois davantage comme une fille qui crée des images, plutôt qu'une photographe. D'autant plus que je pratique autant la photographie que le dessin, la musique, la vidéo et l'écriture, donc il serait vain de tenter de m'auto-cantonner à une seule catégorie. C'est bien simple, si je le pouvais et si je me donnais le courage de le faire, je ferais tout ! Absolument tout. Ou du moins, j'aimerai !