Mon amie la rose, Françoise Hardy, 1965


Femmes en puissance

































Mes muses Karolina, Rebecca, Florence, Cassandre et Olga.


              Le corps et l’univers de jeunes femmes modernes dépeint par l’une d’entre elles. L’érotisation subtile et sans clichés ni tabous des corps féminins, y compris de ceux que l’on n’est pas habitués à voir, dans toutes leurs imperfections. Ces jeunes femmes d’aujourd’hui, à cheval entre l’adolescence et l’âge adulte. Précoces dans leur appréhension du monde et de la sexualité, non sans lien avec internet. Ayant grandi dans un monde où règne le culte du corps normé et objectifié de la femme, mais loin d’êtres dupes. Il s’agit de s’approprier la représentation du corps, émancipé du prisme des diktats de la beauté actuelle et formatée et de se réapproprier une sexualité qui n’est pas vouée uniquement au plaisir de l’homme. 
Pour que cessent les tabous autour du corps féminin.